le secret des poignards volants affiche poster

Le Secret des poignards volants, le film de Zhang Yimou

Durée du film : 119 minutes

Sorti en 2004, Le Secret des Poignards est un très beau film d’arts martiaux de production chinoise et hongkongaise. Ce film fut réalisé par le très talentueux Zhang Yimou (HeroLa Cité interditeQiu Ju, une femme chinoise,…).

Ce film raconte l’histoire d’une jeune femme aveugle, Mei, qui appartient à un clan qui souhaite renverser le gouvernement actuel au IXe siècle. Danseuse hors pair au sein d’un établissement de plaisir, deux lieutenants de l’armée sont chargés de découvrir où est caché le repère du clan Les Poignards Volants. 

 

Le synopsis du film Le secret des poignards volants

le-secret-des-poignards-volants-zhang-ziyi

Au cours de la Dynastie Tang en l’an 859, la Chine est déchirée par de violents combats. En effet, elle est dirigée par des gens corrompus et une rébellion menée par différents groupes rebelles prend forme. Un clan nommé clan des Poignards Volants, du fait de leur technique de combat légendaire, est clairement opposé au gouvernement actuel et n’hésite pas à prendre aux riches pour le donner aux pauvres.  

Cependant, le chef du clan des Poignards Volants a été assassiné durant une opération réussie de l’armée. Plusieurs mois plus tard, le clan devient de plus en plus agressif et le gouvernement fait une priorité de réduire à néant ce clan. La rumeur court que la fille de l’ancien chef aurait pris les commandes du clan et serait sous couverture dans un Palais des plaisirs. 

Leo et Jin, deux capitaines de l’armée, sont chargés d’enquêter sur cette fille, appelée Mei qui est nouvelle au Palais des plaisirs. Jin aura pour mission d’approcher au plus prêt le clan sous le nom de Vent, un guerrier solitaire, afin de fournir les informations à l’armée. 

 

La critique du film Le secret des poignards volants

secret-des-poignards-volants-2004-takeshi-kaneshiro-zhang-ziyi

Zhang Yimou nous signe ici un film visuellement époustouflant mêlant la culture chinoise, à l’espionnage ainsi qu’à des émotions puissantes. Film de combats époustouflants sous fond d’histoire d’amour, ce film est à voir absolument et je vais vous expliquer pourquoi. 

Le casting n’aurait plus être meilleur aux vues des stars asiatiques présentes dans Le Secret des poignards volants. Takeshi Kaneshiro, acteur et mannequin japonais, qui incarne Vent/Jin, est tout simplement un des acteurs les plus célèbres d’Asie. Il représente notamment la marque de luxe Prada en Asie. Vous avez pu le voir jouer dans Perhaps Love, Returner, Les Seigneurs de la guerre, Les Trois Royaumes, et bien d’autres.

Le second acteur de ce film, n’est autre qu’Andy Lau, un acteur et chanteur hongkongais. Il interprète Leo, un lieutenant de l’armée chinoise. Il est également très célèbre en Asie notamment à travers les nombreux films dans lesquels il a joué : . Il a eu l’honneur d’être contacté par la production d’Iron Man 3 et devait incarner un allié de Tony Stark ! Cependant, cette offre est arrivée au même moment que sa fille (Félicitations !) et le jeune père a bien évidemment refusé le rôle. 

La mystérieuse Mei est incarnée par l’actrice et mannequin hongkongaise, Zhang Ziyi. Elle est connue pour ses rôles dans Rush Hour 2, Mémoires d’une Geisha, Tigre et Dragon, HeroMusa, la princesse du désert,… Elle est magnifique dans le rôle d’une femme aveugle très désirable et qui est pourtant une combattante redoutable. Afin d’incarner parfaitement Mei, Zhang Ziyi a vécu plusieurs mois auprès d’une femme aveugle depuis ses 12 ans et a appris notamment à regarder dans le vide et à être plus tactile qu’à l’habituel. La cécité de cette femme est du à une tumeur cérébrale. 

Les décors sont absolument magnifiques. Le film a été tourné en Europe et plus précisément en Ukraine ! J’ai rarement été aussi scotché par les paysages, les couleurs, la dimension de profondeur par un film. Chaque lieu est beau, truffé de couleurs et lumineux, excepté peut-être la scène dans les locaux des lieutenants. J’ai en tête la scène dans la forêt de bambou, celle dans la prairie fleurie, celle où il se met à neiger et où la couleur passe du vert orangé à blanc en quelques minutes. Même la scène dans l’établissement de plaisir est très agréable visuellement. Un vrai plaisir pour les yeux !

 

le secret des poignards volants combat

Quant aux scènes d’action, elles sont si bien réalisées… Le Secret des poignards volants est selon moi un des meilleurs films d’art martiaux. D’ailleurs, on entre vite dans le vif du sujet avec le passage culte des lancés de cailloux que dois suivre Mei (Zhang Ziyi). Je tire mon chapeau au chorégraphe des combats qui sont excellents. Les combats aériens dans la foret de bambous sont également étonnants.

Comment parler de ce film sans parler de la musique qu’elle nous partage ? Il faut savoir que la chanson durant la danse captivante et tout en souplesse de Zhang Ziyi est chantée par … elle-même dans la version originale ! Il s’agit de la chanson Beauty Song (Jia Ren Qu) qui reste facilement en tête et dont on retrouve le son à mainte reprise tout au long du film.

L’histoire d’amour présentée ici est typique de la culture chinoise, prude, réservée parfois gênante. L’amour est ici présentée comme une chose qui ne peut apporter que le malheur, le tristesse, le désespoir mais qu’on est prêt à tout pour le vivre même si ce n’est qu’une simple nuit. L’amour et le devoir/la raison sont tiraillées comme jamais dans ce film.  

Je vous recommande fortement ce film hors du commun ! Le Secrets des poignards volants est un film asiatique à voir et à revoir !

 

Les infos autour du film Le secret des poignards volants 

secret-des-poignards-volants-takeshi-kaneshiro-andy-lau

Le scénario provient d’un poème très connu qui fut rédigé par le poète nommé Li Yannian, datant de l’ère Han. Ere où se déroule l’histoire de ce film. Ce poète traite du malheur qu’engendre une très belle femme à deux hommes.  

Le Secret des poignards volants a été très rentable puisqu’il a rapporté 92 863 000$ au box office mondial pour un cout initial de 12 000 000$ ! Un véritable succès commercial qui est d’après moi, largement mérité. 

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement j’arrive facilement à différencier les asiatiques or ce n’est pas le cas de nombreux d’occidentaux. Ayant anticipé le fait que les occidentaux ne sauraient pas distinguer Andy Lau de Takeshi Kaneshiro, Zhang Yimou a jugé bon de faire grignoter Takeshi Kaneshiro (Vent/Jin) des cacahuètes au cours de plusieurs scènes. Une solution étonnante ! Vous a t elle servi  ?

Filmé en partie en Europe de l’Est et plus précisément en Ukraine, le film a subi des changements climatiques impressionnantes bouleversant le tournage. D’ailleurs, durant l’une des dernières scènes du film, vous pouvez voir qu’il commence à neiger passant la paysage du orange à blanc en seulement quelques minutes. Zhang Yimou ne savait plus où donner de la tête à ce moment précis. Fallait-il continuer de tourner ou arrêter  ? Continuer pourrait provoquer des soucis de discontinuité dans les scènes… 

Zhang Yimou en parle de lui-même (Source Allociné)

« Cela m’a beaucoup inquiété, parce que si la neige continuait à ce train, toutes les feuilles des arbres tomberaient. »

 

Finalement,  le réalisateur a décidé de continuer de tourner l’une des dernières scènes de façon continue ce qui permet un changement de paysage radicale :

« Je me rends compte que j’ai eu énormément de chance. La neige a créé une tonalité parfaite. C’est le destin – quelque part là-haut, quelqu’un a décidé de m’apporter son aide. »

 

Ultra connues dans les scènes de films asiatiques d’arts martiaux, les combats dans les forets de bambous sont devenus une tradition. Zhang Yimou ne voulant pas déroger à la règle tout en apportant sa plume a une idée révolutionnaire :  

« En fait, au cours de ces cinquante dernières années, tout le monde a tourné des scènes d’action dans une forêt de bambous ! A croire qu’il faut se battre dans une telle forêt pour pouvoir être considéré comme un vrai guerrier ! Dans ma forêt à moi, le combat se déroule simultanément sur le sol et au sommet des végétaux. Les deux amants en fuite se battent au sol tandis que l’ennemi leur fond dessus depuis les hauteurs. »

 

L’actrice et chanteuse honkongaise, Anita Mui devait apparaître à l’écran pour la dernière fois dans ce film suite au cancer qu’elle a contracté. Elle devait tournée ses scènes début 2004, mais à succomber à la maladie le 30 décembre 2003. Le réalisateur, Zhang Yimou, très touché par la décès de l’actrice a décidé de changer le scénario plutôt que choisir une remplaçante tout en sauvegardant le nom d’Anita Mui dans le générique du film Le Secret des Poignards volants.  

Un tel film, vous imaginez bien qu’il a été récompensé plusieurs fois ! Le Secret des poignards volants a reçu :

  • Le prix du Coq d’or des meilleurs décors (Pour info : Les Coq d’Or sont les récompenses cinématographiques les plus prestigieuses en Chine) en 2004,
  • Le prix NBR Awards en 2004, également pour ses fabuleux décors,
  • Le prix Satellite Awards en 2005 pour la photographie ainsi que pour les meilleurs effets visuels,
  • Le prix NSFC Awards en 2005 pour la meilleure réalisation ainsi que pour la meilleure photographie. 

 

Voici la bande-annonce du film Le Secret des poignards volants en version française : 

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Laurianne

Laurianne
Passionnée de Web, de film et de série, pourquoi ne pas lier le tout ? Je vous propose les films et séries du moment, mais aussi les recettes que j'utilisent régulièrement et qui ravissent mes proches !

Sharing is caring