orange_is_the_new_black_affiche

Orange is the new black, la critique de la série

Années : 2013 - En cours
Durée de la série : 56 épisodes - 5 saisons
Créateur/trice(s) de la série : Jenji Kohan

Orange is The New Black : Découvrez le quotidien de Piper, emprisonnée dans une prison pour femmes atypique, pour détention de drogue dix ans plus tôt. Depuis, sa vie avait bien changé…

Série télévisée américaine diffusée sur Netflix depuis juillet 2013, Orange is the new Black est une comédie dramatique, créée par Jenji Kohan (déjà connue pour la série Weeds). Cette série est une adaptation du roman Orange is the New Black : My Year in a Woman’s Prison de Piper Kerman, sortie en 2010.

Cette série est atypique par la durée de ses épisodes, qui sont assez longs. Si les premiers épisodes ont une durée normale de 45 min, les suivants atteignent facilement les une heure.

 

Orange is the New Black : La série

Les filles d'Orange is the New Black série

Nous suivons le quotidien de Piper Chapman, femme devant se fiancée avec son ami Larry, en prison. En effet, celle-ci s’est fait prendre 10 ans plus tôt à transporter une valise contenant de la drogue pour son amante Alex Vause.

Condamnée à 15 mois dans une prison pour femmes à sécurité minimale, Piper, issue d’une famille dîtes « riche », va devoir s’adapter et survivre entourée de tous genres de sociétés autour d’elles, telles que les chrétiennes, les droguées, les latinos ou les africaines.

 

Orange is the New Black, la critique

Piper et Suzanne

Ayant eu de bons échos de cette série, et cherchant à regarder quelque chose de nouveau, je me suis mis à Orange is the New Black. Après le premier épisode, j’étais un peu dubitatif. Je ne savais me faire un avis sur les 45 minutes qui venait de s’écouler. 

Je sais bien que l’épisode pilote n’est jamais celui sur lequel on peut se faire une idée, mais après avoir fini Breaking Bad peu de temps auparavant, le changement est radical ! Le rythme est lent, on prend le temps de nous introduire à l’histoire. 

On découvre Piper (Taylor Schilling, vu dans la série Mercy Hospital ou les films The Lucky One et Stay), dit Chapman, car les prisonnières sont appelées par leurs noms de famille, qui est mise dans une situation embarrassante. Alors qu’elle doit bientôt se marier avec Larry (Jason Biggs, mondialement connu pour son rôle de Jim dans American Pie et de Ben dans Mad Love), son fiancé, celle-ci se fait rattraper par la justice pour une erreur qu’elle a faite dix ans plus tôt.

Alors amante d’Alex Vause (Laure Prepon, vu dans The 70’s Show ou The Kitchen), elle va suivre sa campagne dans des histoires de drogues pour gagner sa vie. Malheureusement elle finit par se faire pincer et atterrit en prison carcérale. Complètement déboussolée, elle va devoir s’intégrer dans un groupe de femmes d’origines très variés.

On suit au fil des épisodes le quotidien de ces femmes, en s’attardant sur certaines d’entre elles. Les flashbacks permettent de comprendre comment elles en sont arrivés là. Beaucoup des compagnes de Piper deviennent très vite attachantes, comme la colonie noire, avec Black Cindy et Crazy Eyes en chef de file, ou les amies proches de Piper comme Lorna, Poussey ou Nicky (que j’apprécis énormément, son rôle de droguée est extrêmement bien joué)

Les autres colonies représentées sont les latinos (Daya, Gloria ..) et les chrétiens pratiquants (Erica, Gina, Taryn.. ), la présence de ces femmes apporte beaucoup à l’histoire, bien que certaines d’entre elles sont absolument insupportables (je pense à Taryn surtout, croyante qui pousse la religion à l’extrême)

 

Mendes, "pornstache"
George Mendez

Je mets d’autres détenues à part, tellement elles sont différentes des autres. Red, matrone russe en charge de la cuisine est mon personnage préféré de la série. Elle prend toutes les filles sous son aile et les aide à s’en sortir. Son franc-parler et son caractère l’ont rendu ultra attachante et importante dans la vie de la prison. Le personnage de Suzanne est également particulier. D’abord complètement cinglée au premier abord, (amoureuse de Piper, elle ira jusqu’à uriner dans son box), elle se révèle être une femme au grand cœur, prête à tout pour faire plaisir à ses amies. Sophia est, elle, une transgenre noire. Elle tient le rôle de coiffeuse et est la gentillesse incarnée. Toujours imperturbable, on ne demande qu’à la voir plus souvent à l’écran.

L’équipe des gardiens est plutôt pas mal aussi. Le chef Healy (qu’on connaît pour NYPD Blue) commande son équipe composée de six membres (si mon compte est bon). Malgré tout, je n’en retiens que trois, car les autres sont trop effacés et ne permettent pas de s’attacher à eux. George Mendez est l’homme macho, qui considère les femmes comme de la chair à baisser, et profite qu’elles soient en manque pour assouvir ces désirs. John Bennet est l’homme jeune avec peu d’expérience, qui considère les détenues comme de vraies femmes, qui voient leurs émotions et se lie d’amitié avec celles-ci. Ce perso est très sympa et sans lui la série ne serait pas forcément meilleure. Le dernier membre des gardiens que je retiens est , en l’occurrence une femme. Susan Fischer est jeune et ne connaît pas le milieu pénitencier. Elle s’attache aux détenues et les aides pour leurs besoins personnels (passage de maquillage en douce entre autres) Son côté humaniste la rend très intéressante et son personnage mériterait d’être plus mis en valeur.

Bref, pour terminer, je dirais qu’Orange is the New Black est une série dans le temps que n’importe quelle personne peut apprécier. Bien que les premiers épisodes ne convainc pas, l’intrigue qui se met en place au fur et à mesure de l’apparition et découverte des personnages nous donne envie de voir la suite, pour passer un bon moment avec ces filles. Regarder cette série est donc tout sauf du temps perdu.

 

Orange is the New Black : Les infos

Red Piper et Suzanne
Les personnages d’Orange is the new black

Le titre de la série est assez compliqué à comprendre sans explications. Piper étant originaire d’une bonne famille sans problème, la coutume veut que les femmes s’habillent de manière classe avec des vêtements noirs. Or, en prison, les nouveaux arrivants sont d’abord habillés d’un tee-shirt orange pour être repérés. Le titre est donc une ironie insinuant que le noir des bonnes classes est désormais remplacé par de l’orange.

Jenji Kohan avait d’abord pensé à Katie Holmes (Mad Money, Batman Begins, Days and Nights) pour interpréter le rôle de Piper. Celle-ci ayant un emploi du temps assez chargé, c’est finalement Taylor Schilling qui a eu l’opportunité de rejoindre le casting d’Orange is the New Black.

Mais avant de choisir Taylor Schilling, la créatrice avait déjà auditionnée Laure Prepon (Alex), qui avait été retenue pour le rôle principal. Bien qu’elle en était satisfaite, après avoir laissé Laure faire la lecture du rôle d’Alex, elle se rendit compte que ça lui correspondait plus, et lui a finalement donné définitivement l’interprétation du personnage d’Alex.

Netflix a d’ores et déjà confirmé une troisième saison, qui sera disponible en 2015 ! L’actrice de 62 ans, Mary Steenburger (La Proposition, La Couleur des Sentiments) à confirmer rejoindre le casting pour cette saison à venir. 

 

Voici la bande-annonce de la série Orange is The New Black en version française :

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Maximilien

Jeune développeur Web en quête d'aventures, je suis passionné par internet et la musique. Mais je ne refuse jamais une bonne séance cinéma seul ou avec des amis. J'en profite donc pour vous partager mes avis sur ce que j'ai aimé (ou pas) regarder.

Sharing is caring