le_loup_de_wall_street_affiche

Le loup de Wall Street : vu et revue

Année de sortie : 2013
Durée du film : 180 minutes
Réalisateur/trice(s) : Martin Scorsese

Avertissement : Il est difficile de condenser trois heures de film et cette critique risque de partir dans tous les sens et de devenir un joyeux bordel à l’image du Loup de Wall Street de Mr Scorsese.

Sorti en 2013, Le Loup de Wall Street est un film de production américaine réalisé par Martin Scorsese (Gangs of New York, Aviator, Shutter IslandTaxi Driver,…). Ce film est inspiré d’une histoire vraie autour d’un trader de son ascension à sa chute. 

 

Synopsis du film Le Loup de Wall Street 

le-loup-de-wall-street-600x280
Leonardo DiCaprio

Pour résumer ce film, je vais faire l’amalgame avec ce bouquin très connu, oui c’est ça la Bible. Imaginons que le Dieu fondateur de tout est ici le Dieu Dollar. On peut aisément affirmer en voyant ce film, que le personnage joué par Leo Dicaprio est le prophète parti prêcher la bonne parole de l’argent facile à des courtiers issus d’une banque d’investissements miteuse. Et comme dans la Bible, son Dieu va finir par l’abandonner à son triste sort.

Cette histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’est celle de Jordan Bellfort. Et c’est là que ce film, le Loup de Wall Street, trouve tout son piquant et sa démesure. Issu d’un milieu modeste, il est incroyablement attiré par l’argent, “sa drogue préférée”. Aussi, il part fréquenter les rues de Wall Street à la recherche de salaires mirobolants et d’un premier employeur joué par Matthew Mc Conaughey. Celui-ci, au lieu de lui servir de mentor et de lui enseigner les effets de fluctuations boursières, lui conseille de se masturber plusieurs fois par jour, de boire à outrance et se jeter sur la cocaïne pour “garder l’esprit clair”. Ha je vois que vous savez où je veux en venir !

 

Le loup de Wall Street : Mon avis

le-loup-wall-street-04

En effet, en plus de nous montrer l’ascension fulgurante de ce courtier qui monta sa propre entreprise à 26 ans, Scorsese nous fait aussi partager sa descente aux enfers. Aussi, entre quelques passages nous expliquant comment Bellfort parvient à développer son entreprise, le film dérape très rapidement vers l’affichage de violence, de sexe et de drogues cher à Scorsese, à l’image de son film Casino. Aussi, à ce moment-là, je me sens partagée.

Partagée entre l’envie de me bourrer la gueule comme Bellfort (une fête au bureau ça fait quand même rêver, rien de tel pour manager une équipe), et la crainte pour cet anti-héros que l’on voit sombrer petit à petit. Et justement je me trouve aussi tiraillée entre le dégoût et la sympathie concernant le protagoniste. Oui, car au fil de sa carrière et de ses aventures, Bellfort nous montrera qu’il est une parfaite ordure. Faisant miroiter la richesse à de pauvres investisseurs en leur vendant des actions qui ne valent rien, il se remplit les poches sur le dos de l’honnête citoyen américain. Il trompe sa femme un nombre incalculable de fois, se balade drogué et bourré devant ses enfants,SPOILER 

 

le-loup-de-wall-street-2

 

Mais, comme je l’ai dit précédemment, je ne peux m’empêcher d’éprouver de la sympathie pour Bellfort. J’envie son train de vie, sa nonchalance devant des agents du FBI, sa toute suprématie comme s’il était le maître du monde. Et surtout, au même titre que les séries Breaking Bad et Dexter, Le loup de Wall Street parvient à nous faire détester les flics et à nous faire espérer que les héros parviendront à les berner encore longtemps.

Mais arrêtons l’analyse pour nous concentrer sur le principal atout de ce film : le jeu de Leonardo Dicaprio qui mérite bel et bien son Golden Globe du meilleur acteur. Incroyablement convaincant lorsqu’il motive ses employés, il l’est encore plus lors de ses pétages de plombs et de cette scène incroyable où, défoncé au dernier degré, il est totalement incapable d’aligner deux mots et finit par ramper misérablement pour parvenir à se déplacer.

 

Faut-il ou non voir le Loup de Wall Street ?

Si vous aimez les biopics dramatiques où l’on brûle la vie par les deux bouts, alors foncez ! Se rapprochant de l’excellent Blow avec Johnny Depp, Le loup de Wall Street, outre ses scènes croustillantes,  nous montre surtout à quel point l’argent peut devenir une drogue. Une fois que l’on a goûté à la fortune, on en veut toujours plus !

Ce résumé vous a t-il tenté ? Rêvez-vous de drogues et de dollars la nuit ? N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires !

Sur ce, je m’en vais me repoudrer le nez et vous laisse avec la bande-annonce du Loup de Wall Street.

(Un acteur ayant joué dans The Walking Dead se cache dans cette bande-annonce, sauras tu le retrouver ?)

 

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Lucille

Passionnée de cinéma et de séries, j'ai un avis sur tout ! Pour moi, le web représente un formidable moyen d'expression mais aussi un terrain d'échange entre internautes.

Littéraire convaincue, j'ai toujours un livre dans mon sac !

Sharing is caring