Gaufre : recettes traditionnelles et histoire

Gaufre : recettes traditionnelles et histoire

Vous pensez encore au goût si chaleureux des fameuses gaufres de foires ? Ce souvenir croustillant recouvert de sucre glace vous met encore l’eau à la bouche ? Dans cet article, vous découvrirez toutes les informations pour réussir vos gaufres ainsi que les recettes qui ont traversé les siècles.

 

Les gaufres, d’où ça vient ?

Les gaufres sont devenues une institution dans certaines parties du monde comme la Belgique, les Pays-Bas, le nord de la France ou encore la Suisse Romande.

Un nombre incalculable de pâtes à gaufres existe. Il en est de même pour les motifs et même les appareils de cuisson qui diffèrent selon les régions.

La gaufre, plutôt fabriquée à base de farine de sarrasin, a déjà été l’aliment principal de certaines régions françaises, en particulier pour l’hiver.

 

Invention des plaques de cuisson

Aussi fou que cela puisse paraître, nous avons retrouvé des moules à gaufre ronds, dépourvus de décoration, dans des sépultures de femmes Vikings en Suède et Norvège. Ces derniers ont été datés du VIIᵉ et Xᵉ siècle. Depuis le Moyen-Age, la gaufre s’est peu à peu répandue en Europe. De très nombreux musées gardent d’ailleurs de vieux modèles de “fers” ou d’anciens gaufriers.

C’est la marque américaine General Electric qui présente le premier gaufrier électrique en 1911. Encore aujourd’hui, malgré la différence de poids considérable, le fonctionnement de base est utilisé pour nos gaufriers modernes.

 

Quel gaufrier choisir ?

quel gaufrier choisir

Le modèle de gaufrier que vous allez acquérir dépend de la recette finale de vos gaufres. Si vous voulez réaliser des gaufres croustillantes et fines, il faudra un thermostat pour régler la température. Pour des décorations ou des formes particulières, on choisira aussi le gaufrier en fonction de ses plaques de cuisson.

Très pratiques, mais pas toujours présents, les témoins lumineux permettent un préchauffage optimal. En effet, C’est un avantage si un témoin ou un minuteur est installé : cela permet de maîtriser pleinement le temps de cuisson et à ne surtout pas les oublier.

Pour certains modèles, un pinceau est inclus. Il sert à huiler légèrement les plaques pour pouvoir décoller les gaufres sans difficulté.

Les modèles professionnels apportent encore plus de praticité à votre fabrication de gaufres. Souvent munis d’une poignée de retournement, ils permettent que les gaufres soient particulièrement croustillantes à l’extérieur, mais aérées et moelleuses à l’intérieur. Le gaufrier professionnel permet de réaliser des gaufres parfaites, bien formées et épaisses.

 

Les recettes traditionnelles de gaufres

La plupart des recettes utilise un mélange de farine de blé, de sel, de sucre et d’œufs. On ajoute ensuite un liquide (eau, lait, beurre fondu), et éventuellement de la levure et des épices comme de la vanille ou de la cannelle.

D’autres aliments plus spécifiques peuvent s’ajouter à la préparation et d’autres variantes existent. Les plus connues sont les gaufres aux pommes de terre des pays anglo-saxons ou les gaufres de maïs que mangeaient les bourguignons. Répandue aujourd’hui dans le monde entier, la “bubble waffle” est une gaufre à l’œuf populaire à Hong Kong et à Macao qu’on garnit de yaourt glacé, de fruits ou de chocolat.

 

La gaufre bruxelloise ou gaufre de Bruxelles

gaufre bruxelloise recette

La gaufre de Bruxelles est la gaufre par excellence. Elle est de forme rectangulaire, assez grande et surtout très aérienne. La gaufre de Bruxelles se mange chaude et peut être servie avec toutes sortes de garniture ; la classique étant la gaufre au sucre. La pâte est souple, composée de blancs d’œufs battus en neige qui rendent la pâte légère. Les plaques de cuissons sont grandes et possèdent de très larges mailles.

  • 200 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 25 g de sucre
  • 4 œufs
  • 100 g de beurre
  • 30 cl de lait demi-écrémé

Séparer les blancs des jaunes et les monter en neige. À part, mélanger le reste des ingrédients en faisant fondre le beurre au préalable. Incorporer ensuite délicatement les blancs d’œufs montés au reste de la pâte, et laisser reposer trente minutes avant de les cuire.

 

La gaufre liégeoise ou gaufre de Liège

gaufre-liegeoise

On la reconnaît facilement, puisqu’elle ne possède, traditionnellement, pas de coins. Elle est cuite dans un moule 6 × 4. Cette gaufre se mange chaude quand elle est servie dans les commerces ambulants.

Son origine est corrélée avec la mise sur le marché du sucre perlé. Le sucre perlé était fabriqué à partir du sucre de betterave dont la production est très présente dans la région de Liège.

  • 500 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 1 sachet de levure boulangère sèche ou 10 g de fraîche
  • 2 œufs
  • 220 g de lait
  • 285 g de beurre
  • 250 g de sucre perlé

Couper en petits dés le beurre. Mélanger ensemble tous les ingrédients sauf le beurre. La pâte est assez collante et ressemble à une pâte à pain. Continuer à pétrir et incorporer petit à petit les dés de beurre. Laisser reposer 1 h 30. Ajouter le sucre perlé et mélanger. Former de petits pâtons à l’avance, plutôt ovales que rond et faire cuire au gaufrier.

 

La gaufre néerlandaise ou stroopwafel

stroopwafel-gaufre-neerlandaise-hollandaise

La gaufre néerlandaise, aussi appelée “stroopwafel” est une pâtisserie originaire des Pays-Bas. Signifiant littéralement « gaufre au sirop » en néerlandais, la stroopwafel est composée de deux morceaux craquants de gaufre fourrées au sirop de caramel. Cela donne une gaufre ronde d’environ 8 cm, de quelques millimètres d’épaisseur.

Pour réaliser les stroopwafel, il vous faut :

  • 500 g de farine
  • 2 sachets de levure sèche boulangère ou 20 g de fraîche
  • 100 g de sucre
  • 150 g de beurre pommade
  • 2 œufs
  • 80 ml d’eau

Mélanger d’abord les ingrédients secs, ajouter le beurre, les œufs et l’eau en incorporant lentement. Laisser reposer 45 minutes.

Pendant ce temps, vous pouvez réaliser le sirop au caramel :

  • 150 g de sucre brun
  • 150 g de sirop d’érable
  • 130 g de beurre doux
  • 1 gousse de vanille

Il suffit de faire fondre à la casserole le sucre et le beurre, puis d’ajouter le sirop d’érable et la vanille sans jamais s’arrêter de remuer.

Il faudra ensuite faire cuire un morceau de pâte rond (en boule) dans un gaufrier. La gaufre est ensuite coupée (tant qu’elle est chaude) en deux dans le sens de l’épaisseur et fourrée avec une bonne cuillère de sirop au caramel. On la presse ensuite pour recoller les deux parties et on laisse refroidir au moins une heure.

En Belgique, la stroopwafel est très populaire sur les foires et les kermesses, mais c’est en Flandre et en province de Liège qu’on la voit le plus.

 


😎 Bonjour ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une information erronée, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci beaucoup pour votre vigilance et votre aide 😊

Partagez cet article =)
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gaufre : recettes traditionnelles et histoire par La Rédaction Gold'n Blog Temps à lire : 5 min
0

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :