better_call_saul_affiche_netflix

Better Call Saul : le spin-off de Breaking Bad

Années : 2015 - En cours
Durée de la série : 30 épisodes - 3 saisons
Créateur/trice(s) de la série : Vince Gilligan et Peter Gould

Découvrez la série, Better Call Saul, le spin-off de la série Breaking Bad avec l’avocat Saul Goodman ! Est-elle à la hauteur ? 

Créée en 2015 par Vince Gilligan et Peter Gould (les génies créateurs de Breaking Bad), la série Better Call Saul met en lumière le personnage de Saul Goodman (Bob Odenkirk), l’avocat qui s’occupait des affaires de Walt’ et Jesse dans Breaking Bad.

Particulièrement attendu par les nombreux fans de la série de base, ce spin-off (série inspirée d’un personnage provenant d’une autre série ici Breaking Bad) se déroulant six ans avant les aventures de Heisenberg, narre l’ascension d’un petit avocat commis d’office qui devient l’un des avocats les plus en vue d’Albuquerque grâce à … ses escroqueries.

 

Better Call Saul : le synopsis

Better-Call-Saul serie breaking bad

Afin de mieux comprendre le personnage de Saul, revenons sur son parcours dans Breaking Bad. C’est dans la saison 2 que le personnage de Saul fait son apparition afin de défendre l’un des dealers de Walt’ et Jesse. Ces derniers font logiquement appel à lui car des affiches à son effigie sont placardées dans tout Albuquerque. De plus, Saul est réputé pour défendre tous les cas, même les plus désespérés.

Cependant, avant de devenir le flamboyant Saul Goodman, notre héros se prénommait Jimmy McGill, et son existence était loin d’être des plus reluisantes. Enchaînant les contrats en tant qu’avocat commis d’office, il parvient péniblement à joindre les deux bouts et enchaîne les dettes. Pour preuves, son cabinet se trouve à l’arrière d’un institut de pédicure ! Afin de s’en sortir, il décide de se livrer à quelques escroqueries qui pourraient bien le mener plus loin que ce qu’il aurait imaginé.

Ces petits « arrangements » avec la Loi lui feront d’ailleurs croiser le route de divers personnages dont Mike Ehrmantraut (figurant également dans Breaking Bad), qui deviendra par la suite son homme de main.

 

Better Call Saul : la critique

better-call-saul

Dès le premier épisode, Better Call Saul annonce la couleur, et celle-ci est d’un rouge pétant. En effet, la série s’ouvre sur une plaidoirie de l’impossible où Saul (ou plutôt Jimmy !) tente de défendre trois jeunes accusés d’avoir eu des rapports sexuels avec … une tête décapitée. Cette scène particulièrement jouissive et pleine d’humour noir nous donne donc directement envie de découvrir ce personnage incroyable. Et je n’ai pas été déçue du voyage.

Jimmy est l’incarnation type du loser magnifique, celui qui est définitivement dans la mouise mais qui continue d’y croire. Quand je l’ai vu, j’ai aussi pensé à une sorte fouine qui sait se dépêtrer de n’importe quelle situation grâce à sa « tchatche » légendaire. Son côté extraverti m’a également fait penser aux « entertainers » américains qui animent les séminaires et savent rallier les foules à leur cause, ce qui est bien utile quand on est avocat. Enfin, ce personnage est magistralement interprété par Bob Odenkirk qui lui insuffle beaucoup de dynamisme et une vraie personnalité. Sans cesse partagé entre son ambition et son sentiment de culpabilité, il s’agit d’un héros complexe qui ne cessera pas de nous surprendre, j’en suis persuadée !

Outre ce héros très bien élaboré, les deux épisodes que j’ai pu voir m’ont assez plu dans l’ensemble : les intrigues sont bien amenées et offrent des situations cocasses et souvent drôles. De plus, en tant que fan de Breaking Bad, ce fut un plaisir de retrouver le personnage de Mike et de voir de multiples clins d’oeil à la série de base. D’ailleurs, d’autres personnages referont leur apparition dès le deuxième épisode mais je ne peux rien vous dire, surprise oblige !

Seul bémol, le personnage de Chuck, auquel j’ai du mal à trouver de l’intérêt. En effet, je ne trouve pas qu’il apporte une plus-value à Better Call Saul (du moins pour l’instant). Pire, j’ai l’impression qu’il ne sert qu’à « combler » la vie de notre avocat que l’on suit au quotidien.

Attention, la série est loin d’être aussi dramatique que Breaking Bad ! Ainsi, si vous recherchez de l’émotion ou de la tragédie, passez votre chemin. La série Better Call Saul a un style beaucoup plus « funky » et bascule davantage du côté comique.

 

Better Call Saul : le casting

better-call-saul-season-1-trailer-danger-zone-1200

Au niveau des acteurs, nous retrouvons bien sûr Bob Odenkirk (How I Met Your Mother, Weeds) dans le rôle de Jimmy/Saul. Après avoir enchaîné les petits rôles dans de multiples séries et films, Bob trouve enfin un rôle à la mesure de son talent, et nous livre une interprétation toujours juste de cet avocat qui s’arrange avec la loi.

Nous retrouvons également Jonathan Banks (Comment tuer son boss 2, Arnaque à la carte) qui reprend le rôle de Mike Ehrmantraut.

Chuck est quant à lui, incarné par l’acteur Michael McKean (Family Tree, The Words).

 

Better Call Saul : les informations

better-call-saul-101

– Lors de sa première diffusion aux Etats-Unis ou « season premiere », Better Call Saul a créé l’évènement ! En effet, 6,9 millions de téléspectateurs se trouvaient sur AMC pour ne rien louper du début de ce prequel, ce qui est un record pour une chaîne du câble.

– Les épisodes de Better Call Saul sont disponibles sur Netflix dès le lendemain de leur diffusion aux States, et en français s’il vous plaît ! Voilà qui devrait même convaincre les quelques réfractaires aux versions sous-titrées.

– Le nom de chaque épisode se termine toujours par un « o » (Uno, Mijo, Nacho, Hero, Jello)

– Vince Gilligan et Peter Gould font de nombreux clins d’oeil à Breaking Bad : du scotch bleu pour rafistoler le pare-brise de la voiture à la clé de voiture similaire à celle que Walter utilise dans le dernier épisode (Felina), toutes les occasions sont bonnes pour ravir les fans.

 

Alors, êtes-vous prêts à laisser Saul se charger de votre défense ? Si ce n’est pas le cas, laissez vous convaincre par la bande-annonce de Better Call Saul !

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Lucille

Lucille
Passionnée de cinéma et de séries, j'ai un avis sur tout ! Pour moi, le web représente un formidable moyen d'expression mais aussi un terrain d'échange entre internautes.

Littéraire convaincue, j'ai toujours un livre dans mon sac !

Sharing is caring