homeland_affiche

Homeland : quatre bonnes raisons de regarder la série

Années : 2011 - En cours
Durée de la série : 72 épisodes - 6 saisons
Créateur/trice(s) de la série : Gideon Raff et Howard Gordon

Je ne suis pas ce que l’on appelle une fan de l’univers de l’espionnage. On a plutôt tendance à me prendre pour une psychopathe à cause de mes goûts en matière de série (The Walking Dead, American Horror Story, The Following, …). Pourtant, un soir que je ne savais pas quoi regarder, je suis tombée sur le premier épisode de Homeland et j’ai trouvé le scénario plus qu’excellent.

 Découvrez Homeland, la série d’espionnage qui va vous rendre accro ! Retrouvez Damian Lewis (Band of Brothers) dans ce nouveau rôle !

 

Critique de la série Homeland

HOMELAND (Season 3)

Un Marine américain, Nicholas Brody joué par l’incroyable Damian Lewis (Band of Brothers) est retrouvé par ses compatriotes après avoir été retenu huit ans en captivité par des terroristes, en Irak. Il revient donc en héros aux Etats-Unis et devient une gloire nationale, mais Carrie Mathison, une espionne de la CIA (jouée par l’excellente Claire Danes) n’est pas de cet avis. En effet, infiltrée au Moyen-Orient, elle apprend qu’un prisonnier de guerre américain a été retourné et est donc du côté des terroristes. Elle est alors convaincue qu’il s’agit de Brody et met tout en oeuvre pour le prouver.

Pour vous convaincre davantage, je vais vous présenter quatre raisons qui font qu’Homeland est LA série à ne pas manquer :

 

1) Un suspense haletant qui vous fait enchaîner les épisodes

Comme Carrie dans la série, j’ai eu tendance à traquer le moindre signe prouvant que Brody est bel et bien devenu ce terroriste présumé. Grâce aux mouchards et caméras disséminés un peu partout au domicile des Brody, on dissèque son comportement, ses actions et ses dires afin d’obtenir une preuve de culpabilité.

Le suspense est présent partout : dans les opérations lancées par la CIA qu’on suit à la seconde, lors des interrogatoires où l’on espère que le coupable avoue tout et balance ses collaborateurs, … Cependant, le rythme est loin d’être lent, et j’ai été souvent secouée par des retournements de situation et des événements totalement inattendus. Du coup, pour comprendre ce qui vient de se passer, hop, on passe à l’épisode suivant !

Rien qu’au fil de la saison 1 de Homeland, les retournements de situations et les cliffhangers sont nombreux. De ce fait, je ne peux pas vraiment vous en dire plus sans vous spoiler (et les fans de séries savent que spoiler est parfois pire qu’insulter, n’est-ce pas ?).

 

2) Une palette de personnages exceptionnelle et des acteurs au top

L’autre atout d’Homeland réside également dans sa palette de personnages auquel on s’attache très vite. On aime et on déteste Brody, on envie la classe et l’intelligence de Saul Berrenson, le supérieur de Carrie qui est l’un des piliers de la série.  Mais surtout, soit on adore le personnage de Carrie, soit on le déteste. Très intelligente et réactive sur le terrain, elle se révèle parfois ultrasensible dans certaines situations au point que l’on ne compte plus ses crises de pleurs.

Cette contradiction entre fragilité et professionnalisme nous donne un personnage au final très humain auquel on finit par s’identifier pour certains aspects. Ces personnages sont servis par des acteurs au top de leur forme et mention spéciale à Damian Lewis et Claire Danes, les deux acteurs principaux, qui ont su servir un jeu très juste et naturel (et ont été primés plusieurs fois pour cela).

 
Homeland, season three

 

3) Une série d’espionnage qui plaît autant aux filles qu’aux mecs

Homeland montre aussi qu’elle est une série aux multiples aspects puisque malgré son côté « CIA, chez nous on bute les méchants terroristes » qui a tendance à plaire beaucoup aux hommes, les filles peuvent aussi s’y retrouver. Entre complots, histoires d’amour passionnées, drames, beaux militaires et une héroïne sacrément couillue qui fait plier les terroristes, tout est réuni pour que filles et garçons y trouvent leur bonheur.

 

homeland8

4) On est immergés dans l’univers de la CIA et on s’endort moins con

Comme le montre le générique, nous sommes immergés ici on pleine psychose américaine contre le terrorisme. La série nous montre également comment se déroulent les interrogatoires, les commissions d’enquêtes etc. Si certains disent qu’il s’agit d’une série TV et non d’un documentaire, personnellement ça m’a poussée à m’intéresser aux services secrets américains et à l’affaire récente concernant la NSA. Ce n’est pas pour rien qu’Homeland est la série préférée de Barack Obama, eh oui ! Si Barack valide, en général c’est bon signe !

 

Bande annonce de Homeland

Voici la bande d’annonce en vostfr de la série événement : Homeland !

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Lucille

Lucille
Passionnée de cinéma et de séries, j'ai un avis sur tout ! Pour moi, le web représente un formidable moyen d'expression mais aussi un terrain d'échange entre internautes.

Littéraire convaincue, j'ai toujours un livre dans mon sac !

Sharing is caring