Affiche Jurassic Park

Jurassic Park : La référence

Année de sortie : 1993
Durée du film : 127 minutes
Réalisateur/trice(s) : Steven Spielberg

Découvrez Jurassic Park, un parc rempli de dinosaures plus vivants les uns que les autres, où tous ne va pas se passer comme leurs créateurs le prévoyaient !

Jurassic Park est un film d’aventure et de science-fiction réalisé par Steven Spielberg (Lincoln, Indiana Jones, La Liste de Schindler, E.T.) en 1993. C’est une adaptation du roman éponyme de Michael Crichton paru en 1990. Le film est ressorti au cinéma en 2013 pour célébrer ses 20 ans.

Le film a été pendant un certain temps le plus grand succès du cinéma, avec plus de 900 millions de dollars de revenu, avant d’être dépassé par Titanic en 1997. Il est considéré comme une référence pour les images de synthèses pour la reconstitution des dinosaures.

 

Deux suites, Jurassic Park 2 : Le Monde Perdu et Jurassic Park 3, verront le jour en 1997 et 2001, n’arrivant jamais a atteindre le succès de leur aîné. Un quatrième film, intitulé Jurassic World est sorti en 2015.

 

Jurassic Park : Le film

Les différents acteurs jurassic park

John Hammond est le PDG d’une puissante compagnie. Milliardaire, il se lance dans l’idée folle de redonner vie à des dinosaures grâce au clonage. À partir d’une goutte de sang absorbée par un moustique fossilisé, Hammond et son équipe arrivent à faire renaître une dizaine d’espèces de dinosaures.

Hammond décide de les utiliser dans un parc d’attraction qui deviendrait le plus grand parc à thème du monde, qu’il compte ouvrir sur une île près du Costa Rica. Pour obtenir l’aval d’expert en dinosaures, il fait visiter le parc à une équipe qui comprend Alan Grant, paléontologue de renom et son ami Ellie.

Hélas, pendant la visite, une tempête éclate et Dennis Nedry, l’informaticien corrompu du parc, en profite pour couper les systèmes de sécurité pour voler des embryons de dinosaures et les revendre à une entreprise concurrente. En l’absence de sécurité pendant plusieurs heures, les dinosaures s’échappent sans mal et deviennent seuls maîtres sur l’île …

 

Jurassic Park : La critique

Le T-Rex dans Jurassic Park

Exercice difficile que je m’inflige aujourd’hui, Jurassic Park étant l’un de mes films préférés. Je ne l’ai découvert que dans les années 2010, mais l’ai tellement adoré qu’il est devenu un objet de culte à mes yeux ! 

Alors, que dire de Jurassic Park, a part que c’est un chef-d’œuvre ? Film connu par tous, grâce à la manière dont il a révolutionné certains aspects de modélisation nécessaires aux effets spéciaux, on peut dire qu’il y a un avant et un après Jurassic Park.

Spielberg nous a offert là une révolution, nous démontrant encore une fois le réalisateur de génie qu’il peut être. Il fit d’ailleurs très fort en cette année 93, avec également La Liste de Schindler à son palmarès. Spielberg n’étonne pas par le scénario de Jurassic Park, celui-ci étant adapté d’un roman, mais par la manière dont il lui donne vie, tout dans ce film paraît naturel, autant la végétation sur l’île que les dinosaures, bien en chairs et en os.

Les acteurs apportent également beaucoup dans la réussite du film, tellement il dégage une aura incroyable. Alan Grant est incarné par l’irlandais Sam Neil (qu’on verra aussi dans Jurassic Park 3) et forme avec le docteur Ian Malcom (Jeff Goldblum, vu dans Independence Day, Mad Dogs, Le Monde Perdu, The Grand Budapest Hotel) un duo très complémentaire. L’un ne va pas sans l’autre et c’est grâce à leur intelligence commune qu’ils finiront par s’en sortir (ou pas :p )

Le docteur Ellie Sattler, compagne de Grant, (jouée par Laura Dern, vu ensuite dans Nos Etoiles Contraires) joue également très bien, mais je l’ai trouvé un peu en dessous du duo masculin précédemment cité. Elle apporte le côté féminin et protecteur envers les enfants, Tim et Lex, joués respectivement par Joseph Mazzello (qu’on reverra dans The Social Network) et Ariana Richards. Les personnages secondaires tels que John Hammond  (Richard Attenborough) ou Ray Arnold (Samuel L. Jackson) apportent également pas mal au casting.

Les dinos sont bien sûr les stars du film, et le travail qui a été réalisé sur leurs visuels est bluffant. Ils font tous très réalistes et ça nous change de tous les films fait précédemment où on différencie très facilement la caméra de l’ordinateur. Voir les premiers brachiosaures nous fait réellement rentrer dans le film, mais l’action commence vraiment quand LE king daigne se pointer. Dans LA scène du film, on assiste complètement ébahie et impressionné à l’arrivée du T-Rex, qui nous fait savoir qui il est grâce à son cri surpuissant. 
Les raptors ne sont pas en reste, avec une place importante qui leur est réservée dans le scénario. Eux aussi superbement réalisés, on distingue toutes leurs sournoiseries dans leurs yeux.

La musique du film est signée du maître John Williams, déjà connu pour ses compositions dans la saga Star Wars, E.T., Indiana Jones, Maman j’ai raté l’avion, JFK, Hook, La Liste de Schindler, La Voleuse de Livre ou encore la saga Harry Potter, bref la liste est longue. Très réussie, la musique permet d’installer un délicieux suspense pendant certaines scènes et nous livre le thème du film, désormais très connu, qui a aidé dans le succès du film.

La ressortie du film en 3D en 2013 a permis aux fans comme je suis, de le redécouvrir sur grand écran. Bien que la 3D est bien faite, elle est assez inutile dans le déroulement de l’action. La bande sonore telle que les dialogues ont par contre été restaurés et on comprend mieux certaines situations parfois. Cette ressortie valait donc le coup et je ne regrette pas d’être allé le (re)voir.

Jurassic Park est donc une référence dans le monde du cinéma grâce à son jeu d’acteur, sa musique mais aussi ses effets innovant dans la construction des dinosaures, qui amènera une nouvelle mode pour les décennies à venir. À voir absolument au moins une fois dans sa vie, vous serez loin d’être déçu !

 

Jurassic Park : Les infos

Les raptors dans Jurassic Park

Jurassic Park a été gâté aux Oscars 1994, remportant le prix du meilleur son, meilleur montage sonore et meilleurs effets visuels. Il faut dire que Steven Spielberg était tellement confiant pour son film, qu’il a confié la post-production à George Lucas, pour pouvoir travailler tout de suite sur La Liste de Schindler, sorti la même année.

Avant que Sam Neill ne soit confirmé pour le rôle d’Alan Grant, c’était Harrison Ford, William Hurt ou encore Richard Dreyfuss qui furent approchés.

D’un point de vue scientifique, l’idée d’extraire du sang de dinosaure à partir d’insectes fossilisés dans l’ambre, bien que très ingénieuse à première vue, est strictement impossible. Le corps des bestioles a été purement et complètement dégradé par les bactéries et les gaz piégés avec eux.

Les cris des dinosaures sont d’une grande créativité. Par exemple, pour les vicieux Vélociraptors, leur cri strident comprend des sons d’éléphants de mer, de dauphins et de morses. Quant au rugissement glaçant du T-Rex, il a été obtenu en combinant aboiements, cris de pingouins, de tigres, d’alligators et d’éléphants. Le cri de l’herbivore brachiosaure a été lui créé avec des sons de baleines et d’ânes. On devait se sentir comme dans l’Arche de Noé chez les personnes chargées de l’ambiance sonore du film. (source AlloCiné)

Les plans larges des dinosaures ont quasiment tous été réalisés en images de synthèse tandis que ceux sur des parties de corps des bestiaux, comme les têtes, ont été créés en animatronique, une sorte de robot mécanisé. C’est ce subtil mélange entre images générées par ordinateur et effets visuels traditionnels qui fait de Jurassic Park une référence.

L’écrivain Michael Crichton, à l’origine du scénario de Jurassic Park, a fait circuler le livre chez plusieurs studios, comme Warner Bros pour Tim Burton ou Columbia pour Richard Donner. Finalement, l’écrivain souhaitant éviter une guerre d’enchère, il accepta l’offre d’Universal pour Spielberg, estimée à environ 2 millions de dollars.

Dans le film, Ian Malcom (Jeff Goldblum) drague Ellie Sattler (Laura Dern) en lui parlant de la théorie du chaos pendant la visite de Jurassic Park. Après leur rencontre pendant ce tournage, les deux comédiens ont eu une relation amoureuse pendant deux ans, une idylle permise grâce à nos amis les dinos.

 

La bande annonce de Jurassic Park  

Découvrez la bande-annonce de Jurassic Park, en version française : 

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Maximilien

Jeune développeur Web en quête d'aventures, je suis passionné par internet et la musique. Mais je ne refuse jamais une bonne séance cinéma seul ou avec des amis. J'en profite donc pour vous partager mes avis sur ce que j'ai aimé (ou pas) regarder.

Sharing is caring