affiche star wars reveil de la force

Star Wars VII – Le Réveil de la Force

Année de sortie : 2015
Durée du film : 136 minutes
Réalisateur/trice(s) : J. J. Abrams

Star Wars épisode VII est le film événement de la fin d’année 2015. Réalisé par l’américain J.J. Abrams (Mission Impossible 3, la saga Star Trek), il marque le retour de la saga sur grand écran, onze ans après le dernier film « La Revanche des Sith » et est le premier volet d’une nouvelle trilogie qui s’étalera jusqu’en 2020.

Film ultra attendu depuis longtemps, Le Réveil de la Force est le septième épisode de la saga Star Wars. Il est réalisé par l’américain J.J. Abrams, à qui on doit également la saga Star Trek.

Véritable raz de marrée, le film est devenu en seulement deux semaines le plus gros succès de 2015, devant Les Minions et Jurassic World, mais aussi le troisième plus gros succès de tous les temps (pour l’instant), juste derrière les classiques Avatar et Titanic

Autre record en sa faveur : il a dépassé le cap du milliard de dollars de recettes en à peine dix jours.

 

Synopsis de Star Wars VII – Le Réveil de la Force

rey_et_bb8_star_wars_reveil_force
Rey et BB8

30 ans se sont écoulés depuis les dernières batailles de l’épisode VI. Les membres de la Résistance combattent les nouveaux ennemis de la République, menés par Snoke, le leader suprême. À ses côtés, le jeune Kylo Ren dirige les troupes du « Premier Ordre ».

Dépassés, les résistants ont besoin de Luke Skywalker, porté disparus depuis bien longtemps. La résistance envoie alors son meilleur pilote, Poe Dameron, sur la planète Jakku pour récupérer une carte qui les mènera à Luke. Mais l’arrivée de Kylo Ren et ses soldats leur complique la tâche.

Poe a juste le temps de cacher la carte dans son droïde BB-8 qui s’échappe de la bataille en traversant les déserts de Jakku. Il tombe sur une jeune femme nommée Rey, pilleuse d’épaves. Pourchassés par le Premier Ordre, ils vont recevoir l’aide inespérée de Finn, un stormtrooper en fuite.

 

La critique de Star Wars VII – Le Réveil de la Force

kylo_ren_star_wars
Kylo Ren

 Je l’avoue tout de suite, il m’a fallu deux visionnages du Réveil de la Force pour me faire un avis définitif sur ce film, qui cette fois est bien défini. Le verdict : c’est un très bon film, et voici pourquoi.

Déjà, et pour tous les fans ça a dû être pareil, rien que le générique d’intro avec le titre en grand et le thème culte qui résonne à fond donne des frissons. Bien que la même pour tous les épisodes, cette intro nous plonge directement dans le film et dans cet univers bien particulier qu’est Star Wars.

J’ai noté quelques points forts dans la réalisation et l’enchaînement des scènes :

  • Le film démarre directement par une scène d’action, sans que l’on comprenne directement pourquoi. On y découvre très vite le nouveau grand méchant de la saga, Kylo Ren, très charismatique avec son masque très réussi, sa voix robotisée et son sabre en forme de croix. Sa présence nous dévoile déjà les enjeux de cet épisode : retrouver Luke coûte que coûte.
  • Nous avons le droit ensuite à une longue introduction sur le personnage de Rey, qui dure un bon quart d’heure. Pilleuse d’épave sur la planète Jakku, on nous montre une jeune fille débrouillarde, bien loin des autres personnages de la saga. Sa rencontre avec le droïde BB8 est très touchante.
  • De nombreuses références ont également étés placées un peu partout pour nous arracher un sourire, et cela se révèle très efficace car non abusif.

Le scénario est très bien construit, bien que beaucoup diront que ce n’est qu’une pâle copie de l’épisode IV « Un Nouvel Espoir« . (Je ne rentrerai volontairement pas dans les détails, de très bonnes critiques sont déjà disponibles un peu partout) Premier épisode d’une trilogie, les nouveaux personnages y sont présentés et les enjeux y sont déjà importants. Il est également possible de faire plusieurs théories sur le personnage de Rey, dont nous ne connaissons pas le passé, de quoi alimenter les débats pendant un bon moment. L’humour est également très présent, avec des répliques plus que rigolotes (j’ai été pris d’un fou rire lors de l’apparition de l’un des personnages), celles-ci permettent de détendre l’atmosphère dans certaines situations tendues.

Les nouveaux acteurs sont plutôt convaincants, Rey l’héroïne principale est jouée par Daisy Ridley, alors que Finn est interprété par John Boyega. Ce qui est étonnant, c’est que Le Réveil de la Force est leurs premiers grand rôle à tous les deux. Le fait de ne pas voir des têtes connues nous plonge vraiment dans cet univers uniquement et pas dans un autre en pensant « Hé c’est celui qui a joué dans tel film » que l’on a tous quand on reconnaît un acteur.

Trois autres personnages importants font leurs premières apparitions dans la saga : 

  • Kylo Ren est joué par Adam Driver, qui n’a pas spécialement de gros films derrière lui.
  • Le général Hux est interprété par Domhall Gleeson, qui lui a déjà une belle carrière derrière lui (About Time, Incinvible, Ex Machina, ainsi que The Revenant et Brooklyn)
  • Oscar Isaac est Poe Dameron, que l’on a déjà vu dans Drive, Jason Bourne, Ex Machina et bientôt dans la franchise X-Men.

Ces trois personnages sont plutôt bien joués et m’ont personnellement convaincu dans leurs rôles respectifs. En plus, ces nouvelles têtes se mélangent bien avec les anciennes que sont celles d’Harrison Ford et de Carrie Fisher dans leurs rôles respectifs d’Han Solo et Leïa Organa. On a aussi le plaisir de retrouver les personnages plus secondaires que sont Chewbacca, C3PO et R2D2.

Les moments forts et scènes d’action sont magnifiquement accompagnées par la musique de John Williams. Ce compositeur de génie arrive encore à nous surprendre après avoir fait des œuvres telles que, en vrac : Les Dents de la Mer, Jurassic Park, Superman, Dracula, E.T., Indiana Jones ou encore Harry Potter.

Bien que pas forcément nécessaire, la 3D donne un petit relief très sympa sur certaines scènes, comme les courses-poursuites en vaisseaux spatiaux.

Le Réveil de la Force est donc un très bon film, que je recommande à tous. Je n’ai pas vu les 2h15 passés et suis ressorti du cinéma plus que satisfait. En famille ou entre amis, vous êtes assurés de passer un bon moment pendant le visionnage du nouveau Star Wars. Vivement mai 2017 pour la suite !

 

Les infos sur Star Wars VII – Le Réveil de la Force

vaisseaux star wars
Star Wars, le Réveil de la Force

Au début, J.J. Abrams avait refusé la réalisation du septième épisode de la saga :  

« Il y a eu des discussions à ce sujet, mais très vite, en raison de ma loyauté à Star Trek et aussi en raison de mon statut de pur fan de la saga Star Wars, j’ai dit que je ne voulais pas être impliqué dans la nouvelle version de cette aventure. Très tôt, j’ai décliné toute forme d’implication ».

Le metteur en scène changera finalement d’avis, endossant ainsi la si prestigieuse fonction de metteur en scène sur ce nouvel opus. Un choix assez logique quand on sait que le cinéaste est à l’aise avec les vaisseaux spatiaux et l’espace, comme il l’a montré avec les deux derniers Star Trek.

Néanmoins, avant que Abrams ne décide de changer d’avis, les plans B pour le poste de réalisateur étaient tout aussi prestigieux : Steven Spielberg, Guillermo del Toro, Peter Jackson, Christopher Nolan, James Cameron, Ben Affleck ou encore Joss Whedon.

Les très à la mode Jennifer Lawrence (saga Hunger Games) et Shailene Woodley (saga Divergente) ont étés pressenties pour jouer le rôle de Rey, avant que la jeune Daisy Ridley ne soit choisie.

L’attente des fans était tellement énorme pour ce film, que la deuxième bande-annonce officielle est devenue la vidéo la plus regardée en 24h sur YouTube avec plus de 30 millions de vues.

Info ou intox : l’acteur et humoriste Kev Adams a révélé avoir passé des auditions pour intégrer le casting du Réveil de la Force, mais aussi de Terminator Genysis !

 

Regardez la bande-annonce finale du Réveil de la Force, en version française :

Retrouvez moi sur SerieBox et SensCritique !  🙂

 

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Maximilien

Jeune développeur Web en quête d'aventures, je suis passionné par internet et la musique. Mais je ne refuse jamais une bonne séance cinéma seul ou avec des amis. J'en profite donc pour vous partager mes avis sur ce que j'ai aimé (ou pas) regarder.

Sharing is caring