american_bluff_affiche

American Bluff : la critique du film !

Année de sortie : 2013
Durée du film : 138 minutes
Réalisateur/trice(s) : David O. Russell

Découvrez la critique du film American Bluff et plongez dans un univers seventies avec Gold’n Blog !

Comment parler d’American Bluff sans parler d’escroquerie ? En effet, celle-ci se niche absolument partout : dans le synopsis, dans certains plans mais aussi et surtout dans le film en lui-même. Mais pour comprendre un peu mieux ma déception, commençons par le commencement.


   

Le synopsis d’American Bluff 

american_bluff_home

Irving Rosenfeld interprété par Christian Bale (The Dark Knight RisesPublic EnemiesLe Règne du feu,…), maître dans l’art de l’escroquerie, vole depuis qu’il est petit. Au fur et à mesure, il rend ses vols plus discrets mais aussi plus faramineux en ouvrant une agence de prêts. Sa complice, Sydney Prosser (Amy Adams), véritable sex-symbol en manteau de fourrure, vient lui prêter main forte en le faisant profiter de son réseau et tombe amoureuse de notre expert-fraudeur. Seulement, ils finissent par se faire coincer par Richie DiMaso, un agent du FBI. Cependant, ce dernier propose un deal au couple : infiltrer la mafia et le pouvoir afin de piéger Carmine Polito, un maire corrompu jusqu’à la moelle.

 

Mon avis sur American Bluff !

Au départ, American Bluff était fait pour me plaire. Sachant l’admiration que j’ai pour Christian Bale tant au niveau de son physique que de son jeu d’acteur, je m’attendais une fois de plus à être comblée. De plus, on annonce également Bradley Cooper qui, depuis Happiness Therapy, est de plus en plus convaincant. La bande-annonce, véritable bijou seventies saupoudré de Led Zeppelin (un des groupes préférés de votre humble serviteur), avait fini de me convaincre.

 

american bluff american hustle
American bluff

Certes, Christian Bale n’est plus qu’un énorme « ventre à bière » camouflant tant bien que mal sa calvitie et ce cher Bradley se balade bigoudis au vent, mais je pensais justement que David O. Russel jouerait un peu sur ça afin de nous tirer quelques sourires. Mais il n’en fut rien et ce film devint vite bluffant … d’ennui. Devancé chronologiquement par la sortie du loup de Wall Street et étant du même acabit (héros frauduleux qui ont le FBI aux fesses), je ne pus m’empêcher de comparer ce film à celui de Scorsese.

Si Russel joue vite et plutôt bien sur le côté « bluff » de tous les personnages (Sydney souhaite devenir une autre, Irving camoufle sa calvitie dès les premières scènes), on perd vite les personnages au sein d’un scénario sans queue ni tête, et l’ensemble manque sérieusement de piquant.

Si Jennifer Lawrence (Hunger Games, Happiness Therapy, X-men : le commencementX-Men: Days of Future Past, La Maison au bout de la rue, Passengers,…), plus que sexy dans le film, lui insuffle une belle énergie, elle ne parvient pas à sauver le film qui tire terriblement en longueur, au point d’espérer qu’il se termine vite. Là, où Scorsese a réussi à nous embarquer direct à Wall Street dans la vie trépidante de Bellfort, Russel nous fait nous traîner lentement entre les personnages et leurs péripéties sans doper le rythme du récit.

 

American Bluff
Bradley Cooper et Christian Bale

Aussi tous à vos pronostics mais pour moi, Leonardo Dicaprio et Le loup de Wall Street surpassent largement Bale et son jeu de Bluff dans la course aux Oscars 2014.

 

Faut-il ou non voir le film American Bluff ?

Si vous aimez les films « où ça cause » ou les films mafieux, vous allez être ravis ! Seulement, si vous espérez qu’il y ait un minimum de violence voire de sang , passez votre chemin. En effet, pour moi et pour bon nombre d’autres fans de Tarantino, de longues tirades sont l’occasion d’une montée en puissance jusqu’à l’explosion avec giclées de sang par milliers. Cependant ici, pas de sang ni de combats épiques et l’on finit par perdre le fil sans s’attacher aux personnages, véritables caricatures de leur époque.

 

Sur ce, je m’en vais regarder un combat au sabre en écoutant Good Times Bad times et vous laisse avec la bande-annonce :

Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Lucille

Lucille
Passionnée de cinéma et de séries, j'ai un avis sur tout ! Pour moi, le web représente un formidable moyen d'expression mais aussi un terrain d'échange entre internautes.

Littéraire convaincue, j'ai toujours un livre dans mon sac !

Sharing is caring
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
La Rédaction Gold'n Blog
Invité
Laurianne

J’ai bien aimé ce film très thriller où on voit évoluer les situations et relations entre les personnages joués par les pointures du moment 🙂