banished serie affiche poster

Banished : La colonisation de l’Australie

Années : 2015
Durée de la série : 7 épisodes - 1 saison
Créateur/trice(s) de la série : Jimmy McGovern

Découvrez la série Banished qui retrace la colonisation de l’Australie par l’Empire Britannique au 18e siècle à travers une colonie pénitentiaire !

Sortie en 2015, la série Banished réalisée par le britannique Jimmy McGovern (Common, Accused,…) pour la chaîne BBC Two retrace la vie d’une colonie pénitentiaire en Australie en 1788 à travers les prisonniers, les militaires, le révérend et le gouverneur de cette nouvelle nation. Cette série a un énorme potentiel et risque de plaire à nombre d’entre vous !

Banished : La série pénitentiaire historique

banished serie   Alors que la France vit des troubles vont impacter l’Europe fin 18e siècle, La Grande-Bretagne décide de coloniser l’Australie en y envoyant « la vermine » qui sévit sur les îles britanniques. Ainsi, un millier de prisonniers de criminels sont envoyés en Australie, surveillés par une centaine de marines de la Royal Navy, menée par le Major Ross. Seulement, le manque de nourriture grandissant, le fait qu’il n’y est qu’une femme pour cinq hommes, les conditions de vie difficiles font que la colère gronde. Le Gouverneur peine de plus en plus à se faire respecter et les tensions se font sentir. 

Banished Saison 1 : La critique

banished serie 2   La série débute avec un chaos pour ma part, je me suis demandée qu’est ce qui se passe, qui sont ils ? Pourquoi ? Tant la série a débuté fort, j’ai vite été un peu perdu. Une fois que les personnages et leurs statuts sont mis en place, la série devient passionnante.  Ce n’est pas un sujet simple qui est traité ici, il s’agit de la colonisation de l’Australie, la naissance d’une nouvelle nation. Et elle a débuté de façon peu reluisante. Ce fut comme la cas pour les Etats-Unis, ce fut un moyen d’envoyer les criminels, les voleurs, les assassins ailleurs. Cette série nous montre sans détour (sauf peut être pour les viols et ce n’est pas plus mal) la façon dont les prisonniers, et les femmes étaient traités. Banished a le don d’être tellement réaliste, qu’elle a su me faire réagir de la colère aux larmes en si peu d’épisodes. Cette série télévisée a le mérite nous faire découvrir l’envers du décor de cette colonisation qui eut lieu au 18e siècle. Chacun des personnages que nous suivrons seront confrontés à des choix terribles. Les intrigues sont toutes captivantes bien que l’entrée en matière ait été un peu brute. Il existe très peu de séries sur l’Australie, ce qui fait de Banished une série particulièrement originale. Les paysages sont enivrants malgré la misère présentée par le camp pénitencier.   Le casting qui m’a fait vibré en si peu d’épisodes est bon, vraiment ! J’ai apprécié le fait de retrouver David Wenham qui interprète le Gouverneur. Il a pris quelques rides depuis Le Seigneur des Anneaux (Faramir) ou encore Van Helsing mais il est toujours aussi charismatique. Autre acteur très charismatique, il s’agit du britannique Russell Tovey (Being Human, Him & Her, Looking,…)  qui joue James Freeman, un prisonnier. Pour tout vous dire, je trouve qu’il crève l’écran d’autant que son personnage est sollicité de toute part et ses choix sont cornéliens. Personnage qui ne passe inaperçu, le forgeron nommé Marston est incarné par Rory McCann, très connu pour son rôle de Sandor Clegane dans Game Of Thrones. Il est toujours aussi charmant et agréable (ironie) !

Banished

Personnage qui m’a répugné et m’a fais monté dans les tours, le Major Ross est interprété par le britannique Joseph Millson (Casino Royale, The Dead 2,…). Je dois avouer que cet acteur est très absolument crédible et par conséquent très bon dans le rôle de commandant de l’armée britannique en Australie. Personnage primordial dans cette série, Tommy Barrett est joué par Julian Rhind-Tutt (Lucy, Stardust, Lara Croft: Tomb Raider,…). Passons aux femmes à présent, et je vais débuter avec l’actrice irlandaise Orla Brady (Mistresses, Fringe, Le monde magique des leprechauns,…) qui incarne Anne Meredith, une prisonnière. Un rôle qui prend de l’ampleur petit à petit et dont certaines décisions aura un impact sur la vie de ses camarades. La fameuse rebelle dévouée Elizabeth Quinn est jouée par l’actrice suédoise MyAnna Buring (The Descent, Twilight Saga: Breaking Dawn Part 1 & 2, Ripper Street,…). Une très bonne actrice que j’ai pu découvrir grâce à Banished ! La douce et fragile Katherine McVitie, que j’ai eu envie de secouer vers la fin de la saison, est incarnée la britannique Joanna Vanderham (The Runaway, The Paradise 1 & 2, …).  Banished, une série historique à voir !

Banished : les infos

Les amoureux de l’Australie seront ravis d’apprendre que les prises extérieures ont effectivement été tournées en Australie. Cependant, les prises tournés à l’intérieur (des tentes ou des cabanes de bois) ont elles, été tournées à Manchester en Grande Bretagne.

Banished : le trailer

Toujours pas convaincu ? Regardez la bande annonce de la série Banished :

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Les séries similaires à Banished

Les séries comme Banished :    

  • Jamestown, la série autour de la colonisation de la Virginie - Diffusée dès 2017, Jamestown est une série britannique créée par Bill Gallagher. Elle se déroule au XVIIe siècle alors que les anglais fondent leurs premières colonies sur le continent nord américain. Douze années plus tard, des ...
  • Les Nouveaux Mondes (New Worlds), la série historique - Diffusée dès 2014, Les Nouveaux Mondes (ou New Worlds en version originale) est une série britannique séquelle de The Devil's Whore. Elle est créée par Peter Flannery et Martine Brant, et réalisée par Charles Martin.  Synopsis de ...
Nos articles qui pourraient vous plaire

Article rédigé par Laurianne

Laurianne
Passionnée de Web, de film et de série, pourquoi ne pas lier le tout ? Je vous propose les films et séries du moment, mais aussi les recettes que j'utilisent régulièrement et qui ravissent mes proches !

Sharing is caring
  •  
    1
    Share
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je donne mon avis !

avatar
  S’abonner  
Notifier de